Hypnose Thérapeutique

Hypnothérapie . Hypnose Ericksonienne . Thérapie brève . Pnl . TCC . Paris . Cabinet OrGadia

hypnothérapie
hypnothérapie
Témoignages / Anorexie mentale
Anorexie mentale, amaigrissement, perte de poids, perte d'appétit, aménorrhée, arrêt des règles, témoignages, hypnose, hypnothérapie, psychothérapie brève, Paris

Témoignage sur le traitement de l'anorexie mentale en hypnothérapie

Trouble des comportements alimentaires — TCA

Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Avril 2015

Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms ainsi que certains éléments biographiques ont été modifiés.

Ambrine a souffert d'une anorexie mentale sévère. A 15 ans, elle a été hospitalisée durant deux mois en service de pédiatrie alors qu'elle ne pesait plus que 34 kg pour une taille d'1m66.

Durant cette hospitalisation elle a bénéficié d'un suivi pédopsychiatrique et nutritionnel où elle a reçu un apport de nutriments par voie entérale (une sonde allant dans l'estomac). Elle souffre également de sècheresse cutanée, d'œdèmes aux jambes et d'une aménorrhée secondaire (interruption des règles). Elle se fait vomir, mange ses peaux des doigts et présente des symptômes dépressifs.

Les parents d'Ambrine sont séparés depuis plusieurs années. Ambrine est en conflit avec son père, elle refuse l'obligation de séjournée chez lui et demande un droit de visite libre. La justice doit statuer sur cette obligation de visite que réclame son père.

A la demande de sa mère, je rédige, à l'attention du psychiatre mandaté par la justice, cette attestation décrivant l'évolution d'Ambrine au cours de sa psychothérapie.

 

Attestation

Je soussigné Jean Touati, hypnothérapeute, certifie avoir reçu Ambrine pour 6 séances de psychothérapie entre le 21 octobre .... et le 5 mars .... Le travail réalisé au cours de ces séances me permet de dire ce qui suit avec l’accord d’Ambrine.

Ambrine est une jeune-fille brillante intellectuellement ; le test WISC — Wechsler Intelligence Scale for Children — passé en mars .... [Ambrine avait alors 15 ans] indique un QI de 144 (Coefficient Intellectuel) ce qui la situe à un niveau intellectuel globale très supérieur avec une précocité intellectuelle et une bonne flexibilité mentale. Ses très bons résultats scolaires — Ambrine est en Terminale S avec un an d’avance et a de très bonnes notes dans toutes les matières — sont en adéquations avec ses compétences. Les échanges que nous avons au cours de nos séances confirment cliniquement sa bonne maturité à la fois intellectuelle et émotionnelle. Ambrine se projette bien dans son avenir ; après son bac, elle souhaite intégrer une classe préparatoire scientifique pour faire une école d’ingénieurs. Dans nos entretiens thérapeutiques — séances assez longues d’une durée d’1h30 — Ambrine se montre légère et joyeuse et apprécie de venir à ces séances. Si elle pouvait paraître, de prime abord, réservée et douter de ses capacités — comme l’indiquait également le test WISC —, Ambrine s’ouvre davantage et prend confiance en elle. Elle bénéficie d’un environnement social et amical qui la satisfait et lui permet un bon épanouissement. Tout en étant très studieuse et accordant beaucoup d’importance à ses résultats scolaires, elle sort, se distrait et fréquente des amis. Elle prend cependant aujourd’hui un certain recul sur ses propres exigences scolaires car elle a pu avoir le sentiment d’exister ou d’être reconnue, notamment par son père, uniquement au travers de ses bons résultats. Si nous avons pu évoquer un rapport assez fusionnel, fut un temps, avec sa mère (ce qui peut être assez courant), Ambrine et sa mère ont su prendre aujourd’hui une distance qui convient à Ambrine. Elle s’entend très bien avec sa mère et son beau-père qui se montre attentionné à son égard et compte tenu de sa maturité et de ses capacités intellectuelles, Ambrine ne semble pas subir d’influence dans son jugement sur le conflit qui oppose ses parents. Ambrine a clairement conscience d’avoir débuté ses restrictions alimentaires lors de son dernier long séjour chez son père pour tenter d’attirer son attention sur elle. En effet, contrainte de séjourner chez son père, dans la nouvelle famille de celui-ci, dans une maison assez isolée, son père ne s’est guère occupé d’elle et elle ne se sentait pas à sa place. Elle ressent son père comme très rigide, autoritaire et froid, ne sachant pas exprimer de sentiment de tendresse à son égard. Cette recherche d’attention n’a pas atteint son but, son père, d’après elle, n’a ni remarqué ses restrictions alimentaires ni son amaigrissement. Le sentiment de contrôle et de « toute puissance » que peuvent donner ces restrictions alimentaires et aussi la pensée « d'avoir fait tout ça pour rien » ont pu l’amener à maintenir ses restrictions alimentaires.

Je reviens sur l’anorexie mentale d’Ambrine. Lorsque j’ai reçu Ambrine, en octobre, elle était déjà sortie de son anorexie sévère. Si les causes, généralement constatées, de l’anorexie peuvent être diverses, il apparaît assez clairement que pour Ambrine les facteurs psychologiques et conflictuels au sein de sa famille ont eu un caractère déterminant. On retrouve en effet fréquemment chez les jeunes filles souffrant d’anorexie mentale un contexte familial où l'enfant ne serait pas investi pour lui-même mais pour ce qu'il devrait être pour satisfaire les exigences narcissiques des parents. L'absence de prise en compte et a fortiori de valorisation de ses besoins propres, conduirait à une défaillance dans l'identité corporelle de l'enfant, avec des troubles de la reconnaissance de ses fonctions propres et des difficultés à acquérir son autonomie. Aussi, l’adolescente chercherait, par des privations alimentaires, à reconquérir son autonomie : elle tenterait ainsi de transférer sa dépendance vis-à-vis de ses proches vers la nourriture. L’abstinence serait alors une marque d’autonomie. L’anorexie mentale, par sa nature autodestructrice, permettrait à l’adolescente de prouver le contrôle qu’elle a de son corps. Cette pathologie peut, de plus, masquer un manque de confiance en soi ou une tendance à la dévalorisation (Bruch, 1975, 1990). Ces facteurs généraux se retrouvent assez clairement ressentis et exprimés par Ambrine dans nos séances mais aussi dans l’email adressé à son père le 11 novembre .... — Ambrine répond à son père qui lui demande ce qu’elle veut comme cadeau pour ses 16 ans ; elle lui demande simplement de respecter son souhait d'obtenir un droit de visite libre —. Cet email montre sa très bonne maturité, la bonne compréhension de ce qu’elle a vécu et de ce qui a causé sa souffrance. Même si Ambrine paraît aujourd’hui avoir retrouvé un bon équilibre psychologique et, dit se nourrir normalement — elle n’est plus focalisée sur son poids et ne se pèse pas —, il me semble vivement souhaitable qu’elle ne soit plus considérée comme « un objet » que l’on déplace à sa guise, comme elle l’exprime. Compte tenu de son âge et de sa maturité intellectuelle et émotionnelle, il me semble important, pour son bien-être, que ses souhaits soient entendus et que ce conflit entre ses parents, à son sujet, ne se prolonge pas davantage.

 

Pour valoir ce que de droit.

Jean Touati

 

La thérapie d'Ambrine s'est déroulée sur 9 séances entre octobre et mai. Ambrine est venue me rendre visite une dernière fois à son retour de vacances, fin août. Elle est en bonne forme ; rayonnante, légère et joyeuse, ses grands yeux d'un bleu profond sont lumineux. La justice lui a finalement donné raison en lui accordant ce droit de visite libre auprès de son père.

Elle a passé d'excellentes vacances après avoir passé son bac. Elle, qui au début de sa thérapie se montrait si réservée et doutait tellement d'elle-même, a été reçue, alors qu'elle n'a encore que 16 ans, au bac scientifique avec une moyenne de 18,78 et a intégré, comme elle le souhaitait, un des plus grand lycée parisien en classe préparatoire scientifique pour se présenter dans deux ans aux concours des grandes écoles d'ingénieurs.

 

Bibliographie

BRUCH H. Les yeux et le ventre. L’obèse, l’anorexique. Paris : Payot, 1975.

BRUCH H. Conversations avec des anorexiques. Paris : Payot, 1990.

 

Pathologie de l'anorexie mentale et hypnothérapie

L’anorexie mentale s'exprime par une obsession de la perte de poids entraînant de fortes restrictions alimentaires.

Lire Pathologie de l'anorexie mentale en hypnothérapie Pathologie de l'anorexie mentale en hypnothérapie

Témoignages d'une patiente souffrant de boulimie

Coraline a 19 ans. Elle fait des crises de boulimie depuis l'âge de 13 ans. Longtemps cela a été des crises tous les jours voire plusieurs fois par jour après lesquelles elle se faisait vomir.

Lire Pathologie de la boulimie et hypnothérapie Témoignage sur le traitement de la boulimie en hypnothérapie

Pathologie du trouble boulimique

Comprendre ce qui caractérise le trouble boulimique.

Lire Pathologie de la boulimie et hypnothérapie Pathologie du trouble boulimique et hypnose

Jean Touati

Hypnothérapeute

Thèmes associés : Dépendance | Addiction | Psychothérapie | Thérapie Brève | Boulimie | Trouble des comportements alimentaires | Trouble des conduites alimentaires | 75 |

Cabinet Orgadia Paris Copyright © 2001 - 2017
Ancienne adresse : 46 rue Montmartre 75002 Paris